Éclaircissement dentaire supervisé par un chirurgien dentiste : véritable gage de sécurité et de qualité

January 15, 2018

Un traitement de qualité, des résultats probants

 

Les traitements professionnels garderont toujours un avantage primordial face aux solutions toutes faites du commerce : le savoir et l’expérience d’un chirurgien dentiste.

Comme cela a déjà été démontré, ces connaissances jouent souvent un rôle primordial dans la réussite d’un traitement d’éclaircissement. Elles sont notamment un gage de qualité.

Seul le chirurgien dentiste est capable de faire le diagnostic étiologique et d’identifier les divers facteurs interagissant dans un traitement d’éclaircissement, comme la présence de restaurations, de couronnes, de dents dépulpées…etc.

Une fois tous ces éléments en main, il pourra proposer le traitement le plus adapté.

 

En effet, chaque cas d’éclaircissement est spécifique, et c’est un non sens de vendre des solutions universelles comme cela se fait dans les commerces. Ainsi, le praticien saura réaliser des éclaircissements sélectifs, identifier la présence de couronne et prévenir le problème d’écart de teinte. Il pourra traiter un patient dans sa globalité, en prenant en compte les éléments prothétiques, en renouvelant des restaurations défectueuses, ou de teinte différente, en réalisant des éclaircissements internes pour les dents dépulpées (impossibles à faire en dehors d’un cabinet dentaire). C’est également lui qui maîtrise le mieux toutes les notions d’esthétique dentaire (couleur des dents, sourire, harmonie, qualité de la gencive…etc.). Il peut également mettre en œuvre des traitements prothétiques, voir orthodontiques, s’il les juge nécessaire à l’obtention d’un résultat esthétiquement satisfaisant.

 

Par ailleurs, seul un traitement professionnel pourra donner des résultats convenables dans le cas de dyschromies sévères, notamment en présence de colorations aux tétracyclines ou de fluorose sévère. En ayant recourt au chirurgien dentiste, le patient s’assure aussi de bénéficier des systèmes les plus efficaces, des produits les plus performants, les concentrations élevées ne se trouvant en théorie que dans les cabinets dentaires.

 

Dans les traitements ambulatoires, la gouttière est mieux conçue et plus efficace qu’un kit du commerce, puisqu’elles sont réalisées sur la base des empreintes du patient. Grace à cette forme anatomique et à l’aménagement de réservoirs, une quantité égale de gel est répartie uniformément sur l’entière surface des dents, facteur important d’efficacité, surtout si les dents ne sont pas alignées parfaitement. Autre exemple, dans le cadre d’un traitement au fauteuil, la pose d’une digue et le contrôle permanent du praticien autorise l’emploi de produits très efficaces, ridiculisant de la sorte les résultats d’une séance dans un bar à sourire ou encore ceux d’un vernis vendu dans le commerce.

 

En outre, tout traitement commence après un détartrage et un polissage minutieux. Ainsi, toutes les conditions sont réunies pour potentialiser les effets de l’éclaircissement. Au cours du traitement, le patient bénéficie du contrôle et des réévaluations du chirurgien dentiste afin d’obtenir le meilleur résultat possible, et dans les meilleures conditions.

Contrairement aux traitements du commerce ou aux bars à sourire, pour lesquels l’étiquette « soins cosmétiques » leur permet de s’affranchir de toute obligation de résultat, l’éclaircissement dentaire en cabinet implique que le praticien mettra tout en œuvre afin d’obtenir le meilleur éclaircissement possible, garantissant ainsi la qualité du traitement.

 

 

 

L’expertise et les connaissances médicales pour un traitement sûr

 

Outre cet aspect qualitatif, il faut aussi admettre que seul le recours au chirurgien dentiste garantit toutes les conditions de sécurité nécessaires au bon déroulement du traitement.

 

C’est d’abord l’assurance d’un contrôle scrupuleux de la cavité orale réalisé par un professionnel.

Il réalise un examen clinique et radiologique approfondi, révélant ainsi les éventuelles caries, les obturations défectueuses, les problèmes parodontaux, les défauts de qualité d’émail, les hypersensibilités, les pathologies apicales ou encore les problèmes d’occlusion. Il peut de la sorte établir les indications pour un traitement particulier, ou dans le cas contraire reconnaître une contre indication : importante altération tissulaire, pathologie générale (porphyrie…etc.), hypersensibilité dentinaire initiale, obturations non étanches, caries, fumeurs invétérés, reconstitutions temporaires à l’IRM, obturations multiples et extensives à l’amalgame, atteintes parodontales profondes, trouble dysfonctionnel articulaire (contre indication aux gouttières non adaptées), lésions cervicales d’usure…etc.

 

Il peut à partir de là réaliser les soins éventuels et choisir le traitement adapté, ou même refuser d’éclaircir les dents tout en expliquant au patient la raison de ce refus. Il donne des recommandations, notamment alimentaires, et sait prescrire des produits désensibilisants.

 

En plus de toutes ces étapes préopératoires, il assure aussi le suivi du patient pendant la phase d’éclaircissement et après le traitement. Il réalise des contrôles réguliers, et est capable de reconnaître un problème éventuel, et de le traiter. Toutes ces garanties font défaut dans les cas de système du commerce à faire soi même, ou même dans les bars à sourire, puisqu’il ne s’agit pas de professionnels de l’art dentaire. Leur connaissance de la bouche et des mécanismes biologiques est très limitée, pour ne pas dire bien souvent inexistante. Ils n’ont aucune qualification reconnue, et on peut s’inquiéter de la sécurité du patient en cas de problèmes inattendus ou d’effets secondaires dus à l’éclaircissement. Il n’y a bien entendu aucun encadrement sérieux, ni aucun suivi.

 

De plus, beaucoup de bars à sourire font signer avant tout traitement une décharge les mettant juridiquement à l’abri des plaintes éventuelles déposées par des clients. Sans recours, le patient est livré à lui même en cas de soucis, et risque de n’être couvert par aucune assurance.

 

Source : http://docnum.univ-lorraine.fr/public/BUPHA_TD_2012_DUC_THIBAUD.pdf Thibaud Duc 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Recent Posts
Please reload

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - White Circle
  • YouTube - White Circle
  • LinkedIn - White Circle
  • Twitter - White Circle

Restez informé des dernières actualités 

Copyright © 2019 Capital Santé SAS.  Tous droits réservés. 
BlancOne est une marque déposée d'IDS Spa Italie. BlancOne France - Capital Santé - Distributeur exclusif en France